Mansfield.TYA

jeudi 11 juin 2009

Han ! Je le savais, j'en étais sûr !

Oui, j'étais sûr que derrière l'exubérante, l'outrancière, l'ordurière chanteuse de Sexy Sushi, la joliment-nommée Rebeka Warrior, se cachait une fille d'une sensibilté à fleur de peau. C'était évident. La découverte de Mansfield.TYA, son side-project, m'en a apporté ce soir une preuve éclatante. Enfin c'est plutôt Sexy Sushi qui est un side-project de Mansfield.TYA, mais peu importe.

Mansfield.TYA est donc un duo composé de deux nantaises : Carla Pallone au violon et Julia Lanoë (qui ne s'appelle donc pas Rebeka Warrior pour de vrai) à tous les autres instruments. Ces deux filles nous proposent une pop-folk dépouillée, acoustique, aux mélodies envoutantes et aux textes mordants.

Je ne rêve plus, extrait de leur album Seules au bout de 23 secondes sorti en février, est de toute beauté, servie par une instrumentation minimale mais très juste et des textes vraiment poignants. Une chanson certes légèrement désespérante mais totalement dénuée de mièvrerie complaisante. A écouter en boucle, les yeux et les oreilles grand ouverts.







Mansfield.TYA - Je ne rêve plus


Pour oublier je dors était un peu le tube du premier album de Mansfield.TYA, June, sorti il y a déjà 3 ans. Derrière cette chanson toute belle toute calme, on trouve déjà, par ces textes noirs et glaçants, le vitriol qui est la base des brûlots incendiaires de Sexy Sushi.
Mon livre de Victor, sent le Calvin Klein,
Il me rappelle encore ces souvenirs lointains
Depuis ma femme est morte, et je peux me saouler
Au vin de l'assassin, j'ai tué ma bien aimée
Un planté de couteau n'aurait pas suffit
Il m'a fallu voir grand pour lui ôter la vie

Si je vais mieux maintenant,
Je n' me le demande pas
Mais j'ai défoncé ses dents
Pour qu'on ne me retrouve pas







Mansfield.TYA - Pour oublier je dors



Amis parisiens, notez comme moi dans vos agendas que les deux muses saphiques de Mansfield.TYA jouent à la Bellevilloise vendredi prochain. Je pense que ça sera beaucoup plus posé (mais pas moins enthousiasmant) que la prestation punkissime de Sexy Sushi à la Maroquinerie le 8 mai dernier.

Et tant qu'on y est, en ce jour où Christine Albanel et son projet Hadopi qu'elle traîne comme un chien galeux ont encore été blackboulés (à la régulière cette fois : c'est carrément le Conseil Constitutionnel qui a renvoyé notre infortunée ministre dans ses 22), bref, en ce jour particulier, écoutons, encore une fois, Sexy Sushi nous donner leur intéressant point de vue sur l'industrie du disque via cette réjouissante chanson sobrement intitulée Rien à foutre.








Sexy Sushi - Rien à foutre


Difficile de croire que c'est la même chanteuse qui susurre d'un côté les douces complaintes ci-dessus et qui débite par ailleurs cette invraisemblable (et si drôle) logorrhée pro bling-bling :
Moi j'trouve ça respectable la chanson française et la variété et j'serais fière de passer à Nostalgie, rien à foutre du ghetto indépendant, faut pas s'voiler la face, y'a que le fric qui compte et puis j'vois pas pourquoi on se priverait d'avoir des piscines et des baraques à 30 millions ... tout ça pour la gloire de l'art. C'est pas parce qu'on est underground qu'on fait des trucs mieux et le mythe de l'artiste maudit c'est une grosse connerie et nous si on nous demandait d'aller à la Star Ac' et ben on le ferait et pareil pour Vivement Dimanche. J'vois pas pourquoi on devrait croupir dans notre flaque, y'en a ras le cul de cracher sur les gens connus puis moi Madonna je l'aime et pareil pour les Fugees j'trouve ça bien, lalalalaaaa, par contre j'aime pas Jean-Jacques Goldman mais c'est pas le sujet et ce qu'il faut savoir y'a aussi des merdes dans le milieu indé.
Alors faut arrêter le délire là, rien à foutre du ghetto, rien à foutre ... ad lib

Related Posts by Categories



Widget by Hoctro | Jack Book

8 commentaires:

david a dit…

Joli blog. Instructif, attrayant.

Marivaudage a dit…

merci :-)

david a dit…

Pas mal flâné sur les billets consacrés à la musique. Des souvenirs retrouvés ici et là. Une découverte : "Clap your hands say yeah" et sa rythmique à la Wedding Present (basse, guitare, batterie). Beaucoup aimé. Et Sexy Sushi aussi, puisqu'on y est.

Thomas a dit…

Album en boucle depuis des jours.....que du bonheur..on va essayer de les contacter pour un live bien Luchaien....soiré consacré à l'écoute de MAnsfield TYA....mais je sens que je vais adoré et partager ce contraste !

Marivaudage a dit…

david> Wedding Present, je ne connais que de nom => il faut commencer par quoi ?

Thomas> Respect éternel si vous les faites venir à la Lucha ! Je ferai le groupie.

david a dit…

"George Best" est le plus fameux. De l'énergie, à la Teenage Fan Club.

Revue d'actu a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

surement un des plus bel album de petites francaise depuis bien longtemps <3

Enregistrer un commentaire

-