Extase

mardi 21 avril 2009

Extáze / Ecstasy
Gustav Machaty, Autriche / Tchécoslovaquie, 1933


Commençons cette semaine dédiée au sexe par un film fondateur, Extase, qui a marqué l'histoire du cinéma en représentant pour la première fois la nudité féminine associée au plaisir charnel. Il s'agit bien d'une première pour un "vrai film" (j'exclus les films érotico-pornographiques apparus dès l'invention du cinéma, joués souvent par des prostituées et qui ne sortaient jamais des maisons closes dans lesquelles ils étaient tournés - ces films ont pour la plupart disparu).

Pitch : Extase s'ouvre sur la nuit de noces entre la toute jeune Eva (Hedy Lamarr) et Emil, un vieil homme assez peu glamour. Celui-ci n'essaie même pas de connaître sa femme (au sens biblique du terme), ni le premier soir ni les suivants. Eva, bien dépitée, se sépare assez vite de son mari pour retourner chez son père à la campagne. Lors d'une baignade en tenue d'Eve justement, elle rencontre un bel ingénieur nommé Adam (!) qui saura lui apporter le plaisir sexuel qu'elle devinait possible sans le connaître. Toute chamboulée par cette première nuit, Eva rejette son mari qui tente un improbable come-back et finit même par abandonner son amant pour commencer une nouvelle vie qui s'annonce bien prometteuse maintenant qu'elle a été éveillée aux plaisirs de la chair

La baignade
Avant d'avoir vu le film, j'avais déjà entendu parler de la fameuse séquence de la baignade dans laquelle Hedy Lamarr est totalement nue. Alors sans plus attendre, je vous en propose quelques images (attention, couchez vos enfants et/ou vérifiez que votre boss n'est pas derrière vous avant de regarder ces photos incroyablement licencieuses).

1. Eva se baigne nue dans le lac
2. Elle a posé sa robe sur sa jument

3. Voilà, elle se baigne donc.
4. Mais sa jument est parti voir un étalon (<= symbole)

5. Elle court pour rattraper son cheval
6. Mais son cheval (et donc sa robe) est déjà loin

7. Heureusement, un homme parvient à l'arrêter
8. Mais Eva panique de se sentir ainsi nue devant un homme

9. Et elle fuit à nouveau à travers bois
10. Ce qui amuse l'homme

Eva nue et désarmée

Outrageux n'est-ce pas ?

L'orgasme
L'autre scène scandaleuse du film (et qui je pense lui donne son titre) est la première scène d'amour entre Adam et Eva. Là, aucune chair n'est montrée et nos personnages restent habillés mais le film a l'audace de nous montrer, en gros plan, le visage d'Eva s'abandonnant totalement au plaisir.
1. Arrivée d'Eva chez Adam (quel éclairage !)
2. Un autre plan suprenant

3. Ils s'embrassent
4. Adam descend le long d'Eva





Cette scène est très marquante car elle s'affranchit de toute représentation explicité des corps, de toute chorégraphie sexuelle, pour ne se concentrer que sur l'orgasme qui se lit sur le visage d'Eva. Tout cela est troublant il faut bien l'avouer - bien plus que la séquence de la baignade, que je ne trouve pas très subtile (bien que non dénuée d'un certain charme champêtre).

Et sinon ?
Au-delà de ces deux scènes scandaleuses pour l'époque, Extase se révèle être un film très surprenant : si le fond du propos n'est en fin de compte pas très éloigné de celui de l'Aurore de Murnau, Gustav Machaty impose à son film un parti-pris formel très marqué. Extase est truffé de gros plans fétichistes (sur des objets anodins, une main, un collier, un verre, une cigarette), de cadrages de guingois ou encore de contre-plongées très appuyées. Si on ajoute à cela un vrai talent pour l'éclairage de ces scènes, on obtient un film qui est très proche de l'expressionnisme allemand.



Et puis ajoutons que Hedy Lamarr est une très belle femme, qu'on voit évoluer psychologiquement et physiquement tout au long du film. De la jeune fille pleine de naïveté du début du film, elle devient à la fin une femme sûre d'elle même, de ses envies sociales et de ses désirs charnels : non au mariage, oui à la jouissance sans entrave. En fin de compte, c'est peut-être ce propos qui a choqué.



Si vous avez un peu de temps à tuer, je vous conseille de lire l'étonnante biographie de Hedy Lamarr qui, après ce premier rôle dont il ne doit pas être facile de se défaire, s'est ensuite mariée avec un autrichien qui est devenu nazi, a fui l'Autriche, a connu une carrière fort honorable à Hollywood, s'est lancée dans la recherche en physique et a découvert une espèce de méthode de cryptage utilisé pour le guidage de missiles et plus tard pour le protocole Wifi grâce auquel vous lisez ces lignes. Elle a fini sa vie dans les tribunaux pour vol à l'étalage !
Un vrai scénario de film. A quand un biopic sur la sublime Hedy Lamarr ?

Related Posts by Categories



Widget by Hoctro | Jack Book

3 commentaires:

Alexis a dit…

Bravo!
et
Dieu! que cette actrice est belle!

Marivaudage a dit…

Alexis > merci, et oui elle est fort belle. Tu l'as vue dans d'autres films ?

Alexis a dit…

Après vérification, j'ai du voir Sansom et Dalila enfant mais j'ai peu de souvenir. Et elle a 15 ans de plus que dans ce film ci.
Une drôle de carrière et pourtant elle est assez célèbre.

Enregistrer un commentaire

-